logo





Et la bombe explosa juste avant le débat…


logo


Quel dommage que Bruno Le Roux ne soit pas candidat à l’élection présidentielle !

La bombe est tombée juste avant le débat présidentiel. Elle ne concerne aucun des candidats, mais juste… le ministre de l’Intérieur. Selon l’émission de TMC (groupe TF1), « Quotidien », Bruno Le Roux, lorsqu’il était député, a employé ses deux filles comme collaboratrices parlementaires, alors que… surprise : elles étaient lycéennes puis étudiantes !

Oui, vous avez bien lu : à 16 ans !



TF1 précise : « L’aînée effectue même son premier contrat à l’âge de 15 ans, un contrat de 12 jours à la fin de l’année scolaire de seconde. » C’est dire si le ministre Le Roux s’occupe bien de sa famille ! Fillon fait, ici, désormais figure de petit joueur !

Et le problème, c’est qu’il y a un autre problème… Non seulement l’âge des petites assistantes confine au ridicule, mais imaginez un instant qu’on découvre qu’en plus… elles n’étaient même pas véritablement au travail… ce serait goûtu, non ?

Lisez plutôt : « Parmi ces nombreux contrats, certains ont attiré notre attention : celui de sa fille aînée, du 10 juin au 9 septembre 2013.

Durant cette période, elle est aussi en stage chez Yves Rocher à Tournai en Belgique. » Magique, non ? La famille Le Roux qui joue au Padre Pio ! Et TF1 d’enfoncer le clou avec la petite sœur : « La benjamine de la fratrie était en contrat à l’Assemblée nationale pendant un mois à temps plein du 20/4/2015 au 22/5/2015. Or, elle était aussi scolarisée en classe préparatoire au lycée Jacques-Decour à Paris avec seulement deux semaines de vacances du 18/4/2015 au 4/5/2015. Du 5/5/2015 au 22/5/2015, elle était donc à nouveau en cours. Comment a-t-elle pu effectuer sa mission à l’Assemblée nationale en même temps que ses cours ? »

Alors, il faut évidemment parler d’argent. L’émission « Quotidien » a fait le compte : les deux contrats cumulés (24 CDD !) correspondent, semble-t-il, à une somme totale d’environ 55.000 euros.

Il y a fort à parier que le ministre de l’Intérieur va entamer une série de contorsions pitoyables pour justifier ces prébendes…
Les jours à venir vont être amusants.

Quel dommage que Bruno Le Roux ne soit pas candidat à l’élection présidentielle !


Robin de La Roche
crédit:bvoltaire.fr



Acces aux archives de notre site
Accueil